Comme pour tous les gazons, une implantation réussie nécessite de préparer votre sol. Pour faciliter cette tâche, nous vous conseillons de la réaliser dans les semaines précédant les périodes d’implantation conseillées (voir les fiches techniques pour connaître les périodes de semis préconisées).

Que vous ayez déjà une pelouse installée ou qu'elle soit seulement recouvertes d’herbes sauvages, vous allez devoir préparer votre sol.

Solution 1 : mettre "la terre à nue"

Préparer son sol signifie mettre à nu la terre, enlever les herbes et les grosses pierres existantes afin d’y semer des graines de gazon.

Ce travail peut être fait manuellement à l’aide d’une fourche-bêche ou mécaniquement à l’aide d’un engin. Cette dernière solution est la plus efficace et la moins fatigante.

Aujourd’hui, il existe un porte-outil enfouisseur de pierres qui est idéal pour préparer parfaitement votre sol à moindre effort, avec un coût inférieur à l’intervention d’un professionnel.

Vous pouvez louer cet appareil à la journée, auprès d’une entreprise de location (exemple LOXAM) pour environ 500€. Avec cet outil, vous pouvez préparer très rapidement une grande surface de jardin pour que votre futur gazon pousse dans les meilleurs conditions possibles.

Solution 2 : si vous ne voulez/pouvez pas retourner votre terre

Tondez le plus court possible.

Scarifiez à l'aide d'un scarificateur à lames métalliques (ce type de scarificateur est souvent disponible à location ou en achat/location sur le site web de vente d'occasion).

Précisions:

La scarification doit également se faire sur sol humide (soit après une bonne pluie soit après un arrosage de 10 à 15 mm/m²) afin que les sillons dans lesquelles doivent s'implanter les graines soient assez nombreux et profonds.

Semez : une fois scarifié en bandes croisées, vous semez les graines selon la densité préconisée sur la fiche de conseil de semis,

Sablez (si possible) : vous saupoudrez de terreaux spécial gazon (terreau fin) ou de sable.

Roulez avec rouleau.

Arrosez jusqu’à la levée des graines et selon la périodicité indiquée sur la fiche semis joint au colis.

Cette méthode de "sursemis" à un avantage indéniable concernant l'économie de temps pour préparer son sol par rapport à la solution 1. Elle a en revanche l'inconvénient de ne pas permettre à coup sûr une couverture à 100 % de l'espèce semée dès la première année, les herbes déjà présentes pouvant aussi repousser. Il faut en général refaire cette opération sur 2/3 ans pour avoir 100% du nouveau gazon.

A noter que cette opération sera plus rapide et mieux réussie avec les gazons IBIZA et GOBI car ce sont des espèces à croissance très rapides et invasives sur les autres herbes.

En effet, les fourmis raffolent des semences de gazon et même si nos semences bénéficient de l’enrobage Fito Optima, destiné à germer plus rapidement et limiter l’attrait des graines pour les fourmis, nous vous conseillons d’utiliser un anti-fourmi lors de l’implantation.

Nous n'avons aucun partenariat mais voici un exemple :

Nous vous préconisons d’utiliser un semoir. Au préalable, il est important d'étalonner celui-ci sur une surface test (plane et propre) à la quantité préconisée dans la fiche technique.

Pour les variétés C4 (climat chaud) : IBIZA, GOBI, PASPALUM VAGINATUM, KIKUYU ET DACTYLOCTENIUM AUSRALE, la température du sol doit atteindre 18°C. Ne semez pas trop tôt ! Sinon la germination ne se fera pas. Il est impératif d’attendre mai, juin ou juillet avant de semer et seulement après une période de 15 jours consécutifs avec une T°C de 26-27°C. En respectant cette préconisation, la germination sera optimale. Pour le COSTA, nous conseillons de l’implanter à l’automne ou au printemps, comme les gazons C3 traditionnels.

 Fiche technique IBIZA

 Fiche technique GOBI

 Fiche technique COSTA

 Fiche technique KIKUYU

 Fiche technique PASPALUM VAGINATUM

 Fiche technique DACTYLOCTENIUM AUSTRALE

 Fiche technique PRAIRIE RUSTIQUE

Une fiche explicative est jointe à votre commande et vous guidera pas à pas pour le semis.

Solution 1 : mettre "la terre à nue"

Préparer son sol signifie mettre à nu la terre, enlever les herbes et les grosses pierres existantes afin d’y semer des graines de gazon.

Ce travail peut être fait manuellement à l’aide d’une fourche-bêche ou mécaniquement à l’aide d’un engin. Cette dernière solution est la plus efficace et la moins fatigante.

Aujourd’hui, il existe un porte-outil enfouisseur de pierres qui est idéal pour préparer parfaitement votre sol à moindre effort, avec un coût inférieur à l’intervention d’un professionnel.

Vous pouvez louer cet appareil à la journée, auprès d’une entreprise de location (exemple LOXAM) pour environ 500€. Avec cet outil, vous pouvez préparer très rapidement une grande surface de jardin pour que votre futur gazon pousse dans les meilleurs conditions possibles.

Solution 2 : si vous ne voulez/pouvez pas retourner votre terre

Tondez le plus court possible.

Scarifiez à l'aide d'un scarificateur à lames métalliques (ce type de scarificateur est souvent disponible à location ou en achat/location sur le site web de vente d'occasion).

Précisions:

La scarification doit également se faire sur sol humide (soit après une bonne pluie soit après un arrosage de 10 à 15 mm/m²) afin que les sillons dans lesquelles doivent s'implanter les graines soient assez nombreux et profonds.

Semez : une fois scarifié en bandes croisées, vous semez les graines selon la densité préconisée sur la fiche de conseil de semis,

Sablez (si possible) : vous saupoudrez de terreaux spécial gazon (terreau fin) ou de sable.

Roulez avec rouleau.

Arrosez jusqu’à la levée des graines et selon la périodicité indiquée sur la fiche semis joint au colis.

Cette méthode de "sursemis" à un avantage indéniable concernant l'économie de temps pour préparer son sol par rapport à la solution 1. Elle a en revanche l'inconvénient de ne pas permettre à coup sûr une couverture à 100 % de l'espèce semée dès la première année, les herbes déjà présentes pouvant aussi repousser. Il faut en général refaire cette opération sur 2/3 ans pour avoir 100% du nouveau gazon.

A noter que cette opération sera plus rapide et mieux réussie avec les gazons IBIZA et GOBI car ce sont des espèces à croissance très rapides et invasives sur les autres herbes.

Nous préconisons l'utilisation de notre engrais de semis pour gazon car il a été sélectionné pour nos gazons C4. Il est enrichi en phosphore pour stimuler et renforcer rapidement le système racinaire avant les chaleurs estivales. 

La qualité professionnelle de nos gammes IBIZA et GOBI bénéficient de l’enrobage OPTIMA PRO. Ceci permet une rapidité et une qualité d’implantation accrues.

  • Jusqu’à la levée : tenir humide par arrosages quotidiens (petits volumes mais fréquents) jusqu’à la levée complète des graines. 

  • A la levée : diminuer la fréquence d’arrosage mais augmenter les volumes 
    • Objectif à semaine 3 : 1 jour sur 2 (10 mm/m2)
    • Objectif à semaine 5 : 1 jour sur 3 (15 mm/m2)

La 1ère année, et surtout pendant les 2/3 premiers mois du semis selon les chaleurs, 3 arrosages par semaine est conseillé pour permettre une bonne implantation du gazon.

Soyez rassuré, les conditions de semis semblent importantes mais en réalité, elles restent tout à fait souples, le plus important étant le respect de la date de semis, l'arrosage la première année et l'engrais Spécial Semis C4. Pour le reste, la préparation du terrain reste identique à un gazon classique.

Nous avons fait le choix de conseiller ''au mieux'' nos clients avec cette notice qui accompagne votre gazon, plutôt que de les laisser sans conseils. Avec le retour de satisfaction de nos clients, soyez rassuré, votre semis sera une réussite !

Pour répondre à vos questions

- La valeur de 1,5 cm est une valeur maximale car les graines sont très petites, elles ont donc besoin d'être assez proche de la surface pour capter la chaleur nécessaire à leur germination. 

Lors de la préparation de votre terrain, le ratissage de votre terre, au même titre que pour un gazon classique, permettra naturellement de créer des ''sillons'' de plus ou moins 1/1,5 cm. Le but étant qu'après avoir passé le rouleau, les graines soient bien enrobées et en contact avec la terre sans être enterrées trop profondément.

- Le sablage n'est pas nécessaire si votre terre n'est pas trop argileuse et si la préparation du terrain est bien réalisée (pas de mottes grossières, un sol bien émietté). Le sable est utilisé pour améliorer la rétention et l'échange d'eau avec la graine en germination. 

- L'engrais est à intégrer à votre terre avant le semis de votre gazon, après avoir bien émietté et préparé votre terre. Les gazons C4 doivent créer un système racinaires fourni avant de générer une surface foliaire (c'est pour cela que la germination est plus longue que pour les gazons classiques), il est important pour ces racines d'avoir un apport de phosphore suffisant au moment ou elles se développent.

Une autre question,

contactez-nous...