Quand scarifier son gazon

Catégories : Entretenir son gazon

Scarifier son gazon

Pourquoi scarifier son gazon ?

Naturellement, des débris végétaux, de la mousse et les herbes vont venir tapisser le sol et créer ce que l’on appelle le chaume. Cette barrière naturelle va empêcher ou limiter les entrées d’eau, d’air et de nutriments dans le sol. Par conséquent, votre gazon ne recevra plus ces éléments pourtant indispensables à sa croissance, à sa résistance aux maladies et aux conditions météorologiques défavorables comme la sécheresse ou la chaleur. Dans les cas les plus défavorables ;

Le gazon sera étouffé et perdra ses qualités esthétiques et de résistance.

  

  

Ainsi, en scarifiant votre sol, vous allez éliminer ce chaume en entaillant verticalement le sol, créant ainsi des ouvertures pour permettre à l’eau, aux nutriments et à l’air de s’infiltrer jusqu’aux racines. Plusieurs méthodes peuvent être utilisées pour scarifier son gazon. La moins chère mais la plus fatigante consiste à utiliser son râteau pour scarifier son gazon. Il fera des entailles superficielles et enlèvera le chaume. Si vous avez une surface supérieure à 100 m² de pelouse, il est préférable d’opter pour un scarificateur thermique. Si vous n’en possédez pas, il est courant de pouvoir louer un scarificateur. Nous verrons ci-dessous quand scarifier votre gazon, mais sachez que cette opération revitalisera votre gazon en favorisant sa croissance pendant les périodes propices. 

Quand scarifier son gazon  ?

La période idéale est le printemps, en avril ou en mai lorsque le gazon a repris sa croissance. Le sol doit être ni trop sec, ni trop mouillé mais légèrement humide. Les températures extérieures doivent être supérieures à 10 degrés. Pour nos gazons C4 climat chaud et plus particulièrement nos cynodon dactylon IBIZA et GOBI, l’effet scarification aura un impact positif supplémentaire puisqu’en plus de défeutrer le sol et permettre à l’eau, à l’air et aux nutriments de pénétrer jusqu’aux racines, il activera la croissance puisque cette variété a la caractéristique de se multiplier lorsqu’on coupe les stolons et rhizomes.

Scarifier son gazon à l’automne peut aussi être envisagé, plus précisément au mois de septembre, lorsque les grosses chaleurs seront terminées et avant la baisse significative des températures. On rappelle que la température ne doit pas être inférieure à 10 degrés pour scarifier sa pelouse. 

Nous conseillons de ne pas dépasser deux scarifications par an, au-delà, cela pourrait endommager votre gazon. Pour les gazons traditionnels C3 des climats tempérés vendus dans le commerce, on préconise d’attendre quatre après l’installation du gazon pour faire la première scarification. Pour nos variétés C4 des climats chauds, hyper résistantes aux conditions extrêmes, il est envisageable de scarifier dès le 2ème printemps après le semis du gazon. Comme expliqué ci-dessus, scarifier son gazon aura un effet multiplicateur qui régénéra et activera substantiellement les pousses de nos gazons.

Scarifier son gazon

Quels matériels pour scarifier son gazon ?

Selon la surface de votre jardin, vous pourrez soit opter pour une solution manuelle, moins onéreuse mais plus fatigante. En effet, des scarificateurs à main sont aussi vendus en jardinerie pour une centaine d’euros. Le râteau pourrait aussi faire le travail mais la force à apposer sur l’outil pour qu’il griffe correctement le sol est telle, que cette méthode fastidieuse devient vite rébarbative.  Il existe aussi des chaussures spécifiques avec des pointes qui font des entailles dans le sol quand on marche. Cette méthode ne pourra pas avoir le même effet qu’un scarificateur manuel spécifique ou qu’un scarificateur thermique.

Le scarificateur thermique ou électrique, a une puissance plus élevée et est beaucoup moins fatigant à passer. Très souvent, on peut régler la profondeur d’enfoncement des disques verticaux. Cette machine se pousse comme une tondeuse à main. Un panier de récupération permet d’évacuer le produit de la scarification. Selon les modèles, il faudra compter plusieurs centaines d’euros pour un matériel neuf. Vous pouvez aussi trouver des scarificateurs d’occasion ou les louer auprès d’enseignes de jardinerie .

Comment scarifier son gazon ?

Au début du printemps, après les dernières gelées, vérifiez que votre sol ne soit ni trempé, ni trop sec mais légèrement humide. Vérifiez également que la température soit supérieure à 10 degrés pour scarifier son gazon. Quelques jours avant, passez la tondeuse sur votre gazon et tondez la pelouse à 2 cm. Prenez soin de ramasser les déchets de tonte, soit avec un bac de ramassage associé à votre tondeuse, soit en le balayant. Réglez les lames de votre scarificateur de façon à scarifier votre gazon entre 2 et 4mm de profondeur. Ramassez également les végétaux évacués et compostez-les. Pour aider votre gazon à repartir après cette action qui reste « stressante » pour lui, arrosez votre pelouse et évitez de trop piétiner votre gazon.

Après la scarification sur gazon 

Beaucoup de jardiniers profitent de ce moment pour amender leur sol avec du compost, avec du sable pour faciliter le drainage de votre pelouse, avec des matières calciques pour faire baisser l’acidité du sol le cas échéant. Ces tâches couteuses et fastidieuses ne seront forcément pas nécessaires pour un grand nombre de nos gazons C4 hyper résistants des climats chauds et adaptés à tous types de sols car leur système racinaire très puissant leur permet d’aller puiser leurs nutriments plus profondément que les gazons C3 traditionnels du commerce. Cette caractéristique est la différence fondamentale avec les gazons C3 traditionnels des climats tempérés puisqu’il permettra à votre gazon d’avoir accès à des ressources que les autres n’auront pas en période critique. Cela permet aussi d’avoir une capacité d’étouffement vis à vos des autres adventices, évitant ainsi les traitements chimiques pour désherber.